Visiter Limoges et découvrir les secrets de la « ville rouge »

VISITER LIMOGES

Lors d’un week-end en Haute Vienne, visiter Limoges s’est évidemment imposé. « La capitale de la porcelaine » tu vas dire. La ville est surtout connue pour la richesse de son sol en Kaolin c’est vrai ; cette argile blanche facile à travailler. Mais ne crois pas qu’il n’y a que ça dans cette jolie ville de caractère. La Haute Vienne est une terre bien riche. En histoire, patrimoine, culture, gastronomie. Bref en tout. Et Limoges, sa capitale, est même une ville étape sur le chemin de St Jacques de Compostelle. Pour nous c’était une étonnante visite d’une ville peu connue. Qui cache pourtant des trésors inattendus.

INFOS PRATIQUES | Visiter Limoges

Où dormir à Limoges ? Sous une yourte au Domaine du Gauchoux à Bellac. Au milieu d’un champ entre les chevaux avec l’hospitalité d’un couple adorable. À 40 minutes de Limoges. Une yourte mongole rustique avec un grand lit double et deux lits simples et un poêle au milieu. Atypique et bien drôle!

SITE WEB : https://www.gauchoux-cheval.com/ TARIF : à partir de 200€ pour un week-end

Domaine du gauchoux à Bellac visiter Limoges

Domaine du gauchoux à Bellac visiter Limoges

Où manger à Limoges ? Le genre de repère de connaisseurs qui viennent là pour la tranquillité et la douceur de l’assiette. Un restaurant avec nappes vichy et des murs en charpente apparente : Chez La Germaine. Maître restaurateur s’il te plait. On le voit et on le sent ! 

Visite des souterrains ? Sur réservation avec l’Office de Tourisme de Limoges, 12 boulevard Fleurus, 87000 LIMOGES ou au 05 55 34 46 87

SITE WEB : www.limoges-tourisme.comTARIF : 4€

Visiter Limoges et son histoire

Au Moyen-Age, la ville était entourée de remparts. Aujourd’hui, les remparts ont disparu mais on retrouve plusieurs éléments du passé qui ont façonné la vie de  » la ville rouge « , surnom donné à cause de l’importance prise par les ouvriers et la gauche socialiste depuis les années 50.

Parenthèse politique terminée, allons visiter Limoges. Deux quartiers dominent : le quartier du château sur les hauteurs et le quartier de la cité proche de la Vienne en contre-bas.

Tout commence dans le plus vieux quartier de la ville. Si on veut visiter Limoges autant débuter par son commencement. On se lance donc dans le quartier de la Boucherie : l’ancien fief des bouchers. Les « seigneurs » de Limoges à l’époque. Des confréries existent depuis des siècles pour défendre leurs intérêts et leurs valeurs. Une corporation très puissante sur le territoire. Ici c’est le pays de la viande tu l’as compris.

Quartier de la Boucherie de Limoges

Les halles couvertes dans le quartier montrent bien l’importance de la gastronomie locale. Des halles dans le style d’Eiffel. Modernes et avec des verrières sur le toit. C’est le marché qui s’est installé dans ces halles, à la place du château de l’époque.

le quartier de la Motte VISITER limoges
Avec l’inclinaison des rues, les tripes lavées dans les eaux de la rue traversaient le quartier et se jetaient dans la Vienne en contre-bas de la ville, la rivière qui traverse Limoges. Ça devait sentir bon dans le coin..

Juste à côté des halles c’est donc la rue de la Boucherie, la plus connue de la ville. Un coin incontournable pour visiter Limoges. À l’époque, les bouchers de la ville étaient tous regroupés dans cette rue de 130 mètres de long. Que des bouchers ! On voit encore les façades d’époque avec les inscriptions des enseignes sur les murs. Des maisons en charpente, étroites et qui ont bien traversé le temps. Retapées entre temps bien sûr.

Quartier de la boucherie Visiter limoges

Quartier de la boucherie Visiter limoges

Quartier de la boucherie Visiter limoges

Si tu t’approches bien, tu verras même des rangées de crochets au-dessus des portes. Elles servaient à faire pendre la viande. On s’imagine facilement la vie à l’époque avec les viandes pendues, le monde dans la rue, le sang qui coulait dans la rigole au milieu. ET de délicieux cochons culs noirs à déguster.. On l’a testé donc on sait de quoi on parle :p

Aujourd’hui les boucheries ont quitté la rue et on retrouve plutôt des libraires, magasins de porcelaine, un coiffeur..

Quartier de la boucherie Visiter limoges
En descendant la rue, tu trouves une petite église dans un renfoncement sur la droite. C’est la chapelle de Saint Aurélien, patron des bouchers. Qui porte le même nom que la confrérie. Et oui ils ne blaguent pas les bouchers, même une Chapelle pour eux.

Après ce passage alléchant, direction un des secrets de Limoges. 😀

Visiter Limoges et ses souterrains

Un énorme maillage de caves sous la ville de 50 à 70km existerait sous Limoges. Les quartiers anciens de la cité autour de la Cathédrale recèlent un réseau très dense de cavités souterraines. Certaines datent même de l’époque Gallo-Romaine. Comme le pont en bas de la ville qu’on te montre plus bas. Sinon l’essentiel date de l’an mille et du 13ème siècle. Pas tout jeune donc.

Les dessous de #Limoges en mélangeant histoire et secrets Click to Tweet

Ça donne envie d’aller voir non ? Et si on t’en parle c’est qu’on a pu accéder à un bout de ces souterrains. Bon seulement 30 mètres par contre. Et juste accessible avec des visites guidées. Invitation oblige. Mais c’est déjà un bel aperçu de ces galeries creusées dans le sol. Le reste de ces souterrains sont souvent privés car sous des maisons de particuliers. Et leur accès est parfois bouché ou en très mauvais état. Voilà un patrimoine de plus à ajouter à Limoges en plus de la richesse de ces bouchers. Visiter Limoges ou découvrir une ville mystérieuse. 🙂

Descente dans le souterrain de la Règle, patrimoine souterrain de Limoges… ça sonne « des racines et des ailes » comme ça. On aime bien l’effet en tout cas.

Nous voilà dans les jardins de l’Évêché derrière la Cathédrale Saint Etienne de Limoges. Le souterrain était sous une abbaye à l’époque, l’abbaye de la Règle, d’où son nom. La guide ouvre l’imposante porte grise et nous laisse descendre dans cette cave de 6 mètres de profondeur.

Sous terrain Visiter limoges

Ce sont de larges cavités creusées qui empêchent les claustrophobes de se sentir mal. La guide a des tonnes d’anecdotes sur ce lieu. On y trouve des silos de garde-mangers pour tenir plusieurs semaines sous terre. Des étagères creusées dans les murs. Ou encore des trous pour apporter de l’air aux galeries. La roche calcaire, le tuf, très friable et poreuse permet facilement de creuser la terre et créer toutes ces cavités.

Mais ces caves, à quoi elles servaient ? Et bien bonne question. Elles ont eu diverses utilisations. Abri pour se recueillir pendant des « hivers rigoureux », pour se réfugier pendant la guerre, pour se protéger en cas d’incendie. La guide ajoute que les allemands utilisaient les caves pendant la seconde guerre mondiale pour cacher leurs activités. Et autre anecdote croquante.. Des archéologues sont tombés pendant leurs fouilles, sur un type attaché à une chaise, les yeux bandés. En plein milieu d’une séance d’intronisation de franc-maçon. On trouve toute l’histoire de Limoges dans les souterrains !

Nous on se dit qu’une soirée à la bougie pourrait être bien sympa ici. Bon pas ligotés et yeux bandés hein. On reste classique et détendu.

En remontant à la surface, petite balade dans les jardins botaniques de l’Evêché. On respire plus tranquillement qu’en bas. Des arbres fruitiers, des arbustes, des fleurs. Un beau jardin qui s’étend sur tout le côté gauche de la Cathédrale. À notre droite, le musée des beaux-arts de Limoges et sa belle architecture. Et du haut des remparts du jardin, on aperçoit la Vienne en contre-bas et ce pont voûté millénaire.

 jardins de l’Évêché visiter limoges

cathédrale st étienne visiter limoges

Visiter Limoges sur le chemin de St Jacques de Compostelle

On reprend alors la rue de la Règle en repassant devant l’entrée des souterrains. Cette rue pavée descend vers les bords de la Vienne. Ce quartier autour de la Cathédrale Saint Etienne regorge de vieilles bâtisses en pierre. Un beau souvenir du 14ème siècle.

cathédrale st étienne visiter limoges
Une fois la route traversée, en face de toi c’est le Pont Saint Etienne. Datant du XIIIème siècle s’il te plait. Le pont qu’empruntent les pèlerins sur le chemin de St Jacques de Compostelle. Allez un poirier pour immortaliser l’instant ! Entre deux gouttes de pluie malheureusement.

quartier de la cité visiter limoges

quartier de la cité visiter limoges

Pour le bout d’histoire, à l’époque la ville était coupée en deux. Le quartier du château, là où sont les Halles aujourd’hui et le quartier de la cité, autour de la Cathédrale et les bords de la Vienne. Impossible pour eux d’accéder au château et aux vivres et le seul pont était bien plus loin pour faire venir des denrées. Le pont Saint Etienne a donc été construit et permettait aussi de défendre le quartier avec deux tours et deux ponts-levis. Plus tard, pendant la révolution industrielle, le pont était l’arrivée des flottages des bois. Il servait à alimenter les fours à porcelaine de Limoges. Ah cette porcelaine. On avait failli l’oublier.

quartier de la cité visiter limoges

quartier de la cité visiter limoges

Revenons vers le centre-ville de Limoges. Si tu regardes bien autour de toi, tu verras qu’il y a de nombreux bâtiments néo-classiques. Devant L’hôtel de ville de Limoges, des fleurs en porcelaine rappellent la spécialité de la ville.

hôtel de ville visiter limoges

Mais toi tu sais maintenant qu’en plus de la porcelaine, visiter Limoges c’est aussi voir des souterrains ancestraux, un pont Gallo-Romain, un très vieux quartier des bouchers, des confréries puissantes et plein d’autres choses qu’il te reste à explorer… Et en plus tu pourras visiter Limoges à pied !
Tu as aussi le lac de Saint Pardoux pour profiter de la nature au milieu de l’eau, à seulement 25 minutes en voiture.

Bon voyage 😉

A&L

Un grand Merci aux équipes de Haute Vienne Tourisme pour nous avoir fait visiter Limoges le temps d’ un week-end ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

232 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Épinglez
+1