Santé et sécurité Amérique du Sud : Les indispensables

San Pedro de Atacama Lama Santé et sécurité Amérique du Sud

Préparer un voyage en Amérique du Sud n’est pas si facile, il faut penser à tout pour ne pas avoir de mauvaises surprises sur place. Voici toutes les informations sur Santé et sécurité Amérique du Sud. On t’a donc rédigé un article où l’on te parle des indispensables en Argentine, au Brésil, en Bolivie, au Chili et au Pérou, les pays où l’on a mis les pieds. On espère que ça t’aidera ! Le continent américain est vaste et bien différent en fonction des pays.

Santé et sécurité Amérique du Sud en Argentine

Niveau de sécurité

santé et securité amerique du sud argentine

Avant le départ 

Pense à consulter ton médecin et souscrire à une assurance. C’est toujours mieux d’être aidé quand on est en voyage. Regarde les différents services proposés comme les frais médicaux et rapatriement sanitaire.

Il est fortement conseillé aux voyageurs suivant un traitement régulier de se munir de médicaments en quantité suffisante pour la durée de leur séjour. Les frais d’hospitalisation et de soins médicaux sont extrêmement élevés en Argentine. Les médecins et les hôpitaux exigent des ressortissants étrangers le paiement en espèces de l’intégralité de leurs dépenses préalablement à toute intervention.

Vaccinations

  • ÊTRE À JOUR DE SES VACCINATIONS
  • Fièvre jaune : conseillée surtout dans le nord du pays
  • Diphtérie-tétanos-poliomyélite : indispensable
  • Fièvre typhoïde : recommandée
  • Hépatites A : recommandée
  • Hépatites B : conseillée
  • Rage : conseillée pour un séjour dans des lieux reculés

Dans tous les cas se rendre dans un centre de vaccinations internationales. Tu trouveras la liste des centres en cliquant ici.

Risque épidémiologique transmis par les insectes, les rongeurs ou viral

  • Paludisme : zone 1 dans le nord du pays
  • Dengue
  • Virus du Nil
  • Hantavirus : notamment dans le sud de la région de San Carlos de Bariloche
  • Fièvre hémorragique ou virus Junin : dans les provinces de Buenos Aires, Santa Fe, Cordoba et La Pampa

Prévoir des protections individuelles (vêtements longs et couvrants, amples, légers, de couleurs claires, produits anti-moustiques adaptés aux pays tropicaux à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques, moustiquaires, serpentins, climatisation, …) de nuit. Il est donc préférable d’utiliser des produits répulsifs à base d’Icaridine ou à base de DEET 50% voire plus.

Détruis les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).

VIH – Sida

Très présent, en particulier dans les zones urbaines des provinces de Buenos Aires, de Córdoba et de Santa Fe où l’on estime que 80 % des cas de SIDA sont survenus.

Pour plus d’infos santé et sécurité Amérique du Sud en Argentine: Pasteur / France diplomatie

Santé et sécurité Amérique du Sud au Brésil

Niveau de sécurité

santé et securité Amerique du sud brésil

Avant le départ

Consulte ton médecin au moins deux semaines avant le départ et souscris à une assurance en cas de long séjour (frais médicaux et rapatriement sanitaire).

La garantie doit pouvoir couvrir la contre-valeur en monnaie locale d’au moins 30.000 euros (les frais médicaux ou de rapatriement pouvant cependant atteindre un niveau largement supérieur). Vérifie par conséquent le montant du plafond de cette assurance avant ton départ.

Vaccinations

  • ÊTRE À JOUR DE SES VACCINATIONS
  • La fièvre jaune : obligation de vaccination pour les voyageurs en provenance des pays suivants : Guyane française, Bolivie, Colombie, Équateur, Pérou et Venezuela (certificat de vaccination nécessaire)
  • Grippe : progression de la grippe due au virus H1N1 mérite une attention redoublée
  • Diphtérie-tétanos-poliomyélite : nécessaire
  • Fièvre typhoïde : conseillée pour un séjour longue durée
  • Hépatites A et B : conseillées pour un séjour longue durée
  • Rage : conseillée pour un séjour dans des lieux reculés

Dans tous les cas se rendre dans un centre de vaccinations internationales. Tu trouveras la liste des centres ici.

Il est recommandé de suivre des mesures d’hygiène pour limiter les risques de transmission de la Grippe H1N1, notamment lavage régulier des mains avec du savon ou une solution hydro-alcoolique, et utilisation de mouchoirs à usage unique. Il convient également de nettoyer régulièrement les locaux. Enfin, il est recommandé de limiter le contact avec les malades et d’éviter de serrer la main. Voici notre trousse à pharmacie de voyage où tu trouveras tous les médicaments et ustensiles à ne pas oublier.

Maladies transmises par les insectes ou les rongeurs

  • Paludisme / malaria : zone 3 en Amazonie
  • Dengue : plus de 1 million de cas ont été enregistrés dans Le Sud-Est, Le Nord-Est et le Centre-Ouest
  • Chikungunya : dans le Nord et le Nord-Est du pays (État de Bahia en particulier)
  • Zika : 500 000 et 1,4 millions de personnes ont été contaminées par le virus. La contagion peut encore s’aggraver dans le Nord-Est, le Nord-Ouest et le Centre nord du pays. Il est conseillé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse de reporter leur voyage.
  • Infection virale à Hantavirus

Prévoir des protections individuelles (vêtements longs et couvrants, amples, légers, de couleurs claires, produits anti-moustiques adaptés aux pays tropicaux à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques, moustiquaires, serpentins, climatisation, …) de jour comme de nuit et un traitement médicamenteux (Malarone pour notre part). Il est donc préférable d’utiliser des produits répulsifs à base d’Icaridine ou à base de DEET 50% voire plus.

Détruis les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).

VIH-Sida-MST-Hépatites

Les maladies sexuellement transmissibles (SIDA en particulier) et les hépatites, font l’objet d’une vigilance permanente et prioritaire des pouvoirs publics.
Il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage et d’éviter les comportements à risque.

Hygiène alimentaire

Il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet : préfère les eaux en bouteilles capsulées. Évite l’ingestion de glaçons, de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Évite la consommation d’aliments  insuffisamment cuits. Veille à un lavage régulier et soigneux des mains avant chaque repas.

Quelques règles simples

  • Baignades dans les rivières ou lacs peu recommandées
  • Évite de caresser des animaux
  • Emporte dans tes bagages les médicaments dont tu pourras avoir besoin, en quantité suffisante pour la durée du voyage et avec l’ordonnance du praticien

Pour plus d’infos santé et sécurité Amérique du Sud au Brésil: Pasteur / France diplomatie

Santé et sécurité Amérique du Sud en Bolivie

Niveau de sécurité

santé et securité amerique du sud bolivie

Avant le départ 

Consulte ton médecin quelques semaines avant le départ et souscris à une assurance (frais médicaux et rapatriement sanitaire). C’est toujours mieux d’être aidé quand on est en voyage. Regarde les différents services proposés comme les frais médicaux et rapatriement sanitaire.

Vaccinations

  • ÊTRE À JOUR DE SES VACCINATIONS
  • Fièvre jaune : recommandée
  • Diphtérie-tétanos-poliomyélite : nécessaire
  • Fièvre typhoïde : conseillée pour un séjour longue durée
  • Hépatites A et B : conseillées pour un séjour longue durée
  • Rage : conseillée pour un séjour dans des lieux reculés

Dans tous les cas se rendre dans un centre de vaccinations internationales.Tu trouveras la liste des centres  ici.

Maladies transmises par les piqûres d’insectes

  • Paludisme : zone 3 en Amazonie et zone 1 dans le reste du pays (en-dessous de 2 500m)
  • Dengue : Amazonie
  • Chikungunya
  • Zika
  • Maladie de Chagas (Trypanosomiase) : dans les régions de Cochabamba, Chuquisaca, Tarija et Santa Cruz
  • Leishmaniose : dans les zones tropicales humides (Beni, Alto Beni, Yungas, Pando et Chapare)

Prévoir des protections individuelles (vêtements longs et couvrants, amples, légers, de couleurs claires, produits anti-moustiques adaptés aux pays tropicaux à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques, moustiquaires, serpentins, climatisation, …) de jour comme de nuit et un traitement médicamenteux (Malarone pour notre part). Il est donc préférable d’utiliser des produits répulsifs à base d’Icaridine ou à base de DEET 50% voire plus.

Détruis les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).

Hygiène alimentaire

Évite l’eau du robinet, les glaçons, les jus de fruits frais, les légumes crus, la consommation d’aliments (poisson, viande, volaille, lait) insuffisamment cuits (risque de maladies parasitaires comme les trichines ou la cysticercose).

Quelques règles simples

  • Éviter les baignades dans les rivières ou lacs (risque d’infection parasitaire)
  • Ne pas caresser les animaux
  • Ne jamais acheter de médicaments dans la rue
  • Emporter une trousse à pharmacie complète

Recommandations liées à la haute altitude ( L’aéroport de la Paz est à 4058m)

Bois beaucoup, évite les boissons alcoolisées et les repas copieux ainsi que les efforts physiques.

Pour plus d’infos santé et sécurité Amérique du Sud en Bolivie: Pasteur / France diplomatie

Santé et sécurité Amérique du Sud au Chili

Niveau de sécurité

santé et securité Amerique du sud Chili

Risque d’insécurité quasi nulle au Chili

Avant le départ 

Consulte ton médecin et souscris à une assurance (frais médicaux et rapatriement sanitaire)

En cas de soins sur place, partout dans le pays, les cliniques et les hôpitaux privés sont très bien équipés, et les médecins, souvent formés en France ou aux États-Unis, sont en général de très bon niveau.

Vaccinations

  • ÊTRE À JOUR DE SES VACCINATIONS
  • Diphtérie-tétanos-poliomyélite : conseillée
  • Fièvre typhoïde : recommandée
  • Hépatites A : recommandée
  • Hépatites B : conseillée

Dans tous les cas se rendre dans un centre de vaccinations internationales. Tu trouveras la liste des centres en cliquant ici.

Pour plus d’infos santé et sécurité Amérique du Sud au Chili: Pasteur / France diplomatie

Santé et sécurité Amérique du Sud au Pérou

Niveau de sécurité

santé et securité amerique du sud pérou

Avant le départ 

Consulte ton médecin quelques semaines avant le départ et souscris à une assurance (frais médicaux et rapatriement sanitaire)

En cas de soins sur place, à Lima, les cliniques et les hôpitaux privés sont bien équipés, et les médecins, souvent formés en Europe ou aux États-Unis, sont en général de très bon niveau.

Vaccinations

  • ÊTRE À JOUR DE SES VACCINATIONS
  • Fièvre jaune : recommandée pour l’Amazonie (obligatoire pour se rendre au Venezuela depuis le Pérou)
  • Diphtérie-tétanos-poliomyélite : conseillée
  • Fièvre typhoïde : conseillée pour un séjour longue durée
  • Hépatites A et B : conseillées pour un séjour longue durée
  • AH1N1 : Recommandée pour les sujets les plus fragiles
  • Rage : conseillée pour un séjour dans des lieux reculés

Dans tous les cas se rendre dans un centre de vaccinations internationales. Tu trouveras la liste des centres ici.

Maladies transmises par les piqûres d’insectes

  • Paludisme : zone 3 en Amazonie et zone 1 ailleurs (en-dessous de 1 500m)
  • Dengue : surtout pendant été austral (décembre à avril)
  • Chikungunya
  • Zika
  • Fièvre à virus Oropouche

Prévoir des protections individuelles (vêtements longs et couvrants, amples, légers, de couleurs claires, produits anti-moustiques adaptés aux pays tropicaux à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques, moustiquaires, serpentins, climatisation, …) de jour comme de nuit et un traitement médicamenteux (Malarone pour notre part). Il est donc préférable d’utiliser des produits répulsifs à base d’Icaridine ou à base de DEET 50% voire plus.

Détruis les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).

Hygiène alimentaire

L’eau distribuée par les réseaux d’alimentation ordinaire n’est pas potable : boire de préférence les eaux en bouteilles capsulées. Éviter la consommation d’aliments insuffisamment cuits, éviter de manger des fruits et légumes crus sur les marchés.

Recommandations particulières liées à la haute altitude

Les personnes qui connaissent des problèmes cardiaques et qui souhaitent se rendre dans les villes d’altitude (Puno, Cusco, Huaraz, Arequipa) doivent consulter un médecin avant tout déplacement.

En prévention des symptômes liés à la haute altitude, il est vivement conseillé de prendre l’avis de son médecin pour discuter de l’opportunité d’un traitement (par exemple, acetazolamide).

Mise en garde contre la consommation d’Ayahuasca

Cette drogue a des conséquences médicales graves, voire mortelles.

Pour plus d’infos santé et sécurité Amérique du Sud au Pérou: Pasteur / France diplomatie

En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer
+1

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience de navigation sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies Plus d’informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience de navigation sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies

Fermer