Montejaque en Andalousie : un village blanc sur une montagne perdue

Camino de Grazalema Montejaque

Dans la montagne, après des routes en lacets et plusieurs longs kilomètres de bitume, Montejaque apparaît sur un flanc de colline. Nous voici dans le Parc Naturel de la Sierra de Grazalema en Andalousie. Son nom signifie « montagne perdue » et il y a de quoi. On est loin de tout ici et notre séjour dans la région était très agréable. Montejaque est un lieu stratégique pour être proche de tous les autres villages que l’on a découvert. D’origine musulmane, le village se trouve sur la fameuse route des villages blancs d’Andalousie en Espagne, située dans les régions de Cadix et de Ronda. Découvre avec nous ce charmant lieu méconnu des touristes, aux coutumes et traditions montagnardes, dans un calme saisissant et tranquillisant.

Cortijo Fuente Marchal MontejaqueÀ 30 minutes de Ronda, Montejaque est niché entre deux falaises. 1000 habitants et 15 bars à tapas. Autant dire que c’est un village qui s’anime le soir en Été. Idéal aussi si tu veux te reposer quelques jours en pleine montagne en toute tranquillité. Les maisons blanches et fleuries, les paysages, et les promenades aux alentours sont agréables et parfois même désertiques. Un décor digne des balades gitanes espagnoles entre les oliviers et les cours d’eau. Dans le parc naturel, tu pourras te lancer dans de multiples randonnées pour apprécier les paysages et observer les nombreux oiseaux. Tu croiseras peut-être le hibou Grand Duc si tu as de la chance, réputé dans le coin pour manger les chats, faute de trouver des lapins.

INFOS PRATIQUES | Pour visiter Montejaque

Où manger à Montejaque ? Une vieille boulangerie de 1898 avec molletes, bizcochos et confitures délicieuses et écologiques au 23 Avenida Andalucia : la Panaderia Hermanos Gil SC. On y allait tous les matins acheter le petit-dej’. Goûte absolument aux divers gâteaux et galettes réalisés avec de la graisse de porc, des pois chiches ou de l’huile d’olive. Et surtout à la torta de chicharrones, c’est à tomber ! Ou alors mange à La Casita pour des spécialités de la région avec un très bon rapport qualité/prix.

Où dormir à Montejaque ? Au Cortijo Fuente Marchal aux portes du village et à quelques kilomètres de Ronda. C’est ici, qu’on a choisi de dormir pendant notre découverte des villages blancs andalous. Niché au pied de la montagne avec une vue splendide sur la vallée et une jolie piscine. Au milieu des arbres fruitiers, une casa rural en bas du village où tu pourras te rendre à pied. Compte 30 euros par personne la nuit sans le petit-dej’.

Piscine Cortijo Fuente Marchal Montejaque

Quand partir à Montejaque ? Favorable : mai à octobre / Moyen : novembre à avril

Ruelle de Montejaque

Notre escapade dans Montejaque

Notre maison rurale est située juste au dessous du village. À l’écart. Mais même dans le village on n’est pas vraiment gênés par le trafic ou la population. Personne dans les rues à part des chats ou deux grands-pères assis sur un banc. Ils nous regardent passer. Echange de sourires sans un mot. Un calme paisible et qui fait beaucoup de bien. On était à Paris, il y a encore pas si longtemps. On tombe rapidement à côté du joli lavoir de la Fuente Vieja ou « La vieille fontaine » qui vaut le coup d’œil.

La balade continue en montant dans le village. Au détour de la rue principale, c’est l’église de Santiago El Mayor qui date du 14ème siècle. Bien plus vieille que nous. Elle marque la limite entre la vieille ville arabe dans la partie haute, caractérisée par des ruelles étroites, et la ville plus moderne dans la partie basse. On aperçoit aussi la Vierge de la Escarihuela. Un lieu chargé de traditions et qui représente la légende du village de Montejaque. Une vierge très précieuse pour ses habitants.

En remontant vers le haut du village, on croise des maisons blanches, des céramiques colorées à l’ombre d’une porte. Ou encore des chats. Plus de chats que d’habitants ici. Un calme toujours agréable qui adoucit les esprits. On y ressent un vrai sentiment de quiétude.

Plaza Constitucion Mairie de MontejaquePlaza Constitucion Mairie de MontejaqueRuelle de Montejaque

Au-dessus du village, après être passés par la Plaza Constitucion, HOP, on prend le chemin à gauche de l’église de Santiago El Mayor qui zigzague en montée à travers la montagne. En fin de journée, le vent frais fait beaucoup de bien après une longue journée au soleil. On voulait finir sur une jolie vue et s’offrir un beau spectacle sur le point culminant du village. Le chemin n’est pas compliqué mais il monte vite dans les hauteurs. Des chèvres croisent notre route et disparaissent dans la montagne. Tellement simple pour elles. On s’arrête en chemin manger des figues fraîchement cueillies et TRÈS BONNES. Arrivés en haut, ou plus exactement au Mirador Del Karst, on admire le joli village de Montejaque mais aussi toute la campagne environnante.

Mirador Del Karst MontejaqueMirador Del Karst Montejaque Mirador Del Karst MontejaqueHauteurs de MontejaqueRuelle de Montejaque

Oui on aime les hauteurs. Et on sait que tu aimes aussi t’élever et te sentir vivant. Ici c’est exactement l’impression qu’on a. Au loin on peut presque apercevoir Ronda derrière la montagne jaunâtre. Et de l’autre côté ce serait Grazalema qui se dessine dans la montagne avec son clocher rouge particulier. L’air est bon, le vent frais. Des buses tournent et tournent dans le ciel avant de piquer net vers le sol. Dommage pour le mulot ou le rat des champs. Nous on est plutôt bien en haut de ce rocher. La traversée du village se termine rapidement finalement car il est assez condensé sur une faible superficie.

Hauteur de Montejaque Ferme Hauteur de Montejaque

Montejaque est situé entre plusieurs gros pitons rocheux. Et sur le rocher voisin du village, se trouve un chemin en zigzag sur un flanc de montagne. On le voit très bien depuis la terrasse de notre casa Rural. C’est le Camino de Grazalema. Le chemin qui mène jusqu’au village de Grazalema à quelques kilomètres d’ici. Et qui vaut vraiment le coup d’aller y jeter « des yeux ». Alors forcément, devant un chemin aussi pentu avec du soleil et un autre panorama à découvrir, ça donne envie d’aller voir. J’enfile vite mes baskets et je descends dans la partie basse du village avant d’attaquer cette pente bien bien raide. L’air chaud espagnol du début de soirée n’aide pas vraiment. Mais quand j’arrive là-haut je suis comblé. Une grande plaine verdoyante juchée sur la montagne. Seul, un paysage sublime à 360 degrés et une belle perf en courant. Un bon moment !

Plus loin je trouve des porcs ibériques, à côté d’une ferme, qui se pressent dans leur enclos car c’est l’heure de la soupe. J’espère qu’elle sent meilleure qu’eux. Ainsi s’achève notre séjour dans les douces hauteurs de Montejaque… Notre première visite sur la Route des Villages Blancs et aussi notre point de chute dans la région pour découvrir ces lieux qui ont tant de secrets bien cachés.

Bon voyage 😉

A&L

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Épinglez
+1