L’île de Siargao aux Philippines

île de Siagao - Philippines

Au large du Vietnam et de la Malaisie, se trouve l’archipel des Philippines. Et dans une de ses îles au Sud-Est on a découvert un petit coin de paradis : l’ île de Siargao. Paysage paradisiaque, peu de touristes, du soleil toute l’année, du surf et des habitants aux sourires omniprésents. Cette île a tout pour plaire et c’est notre grand coup de cœur !

INFOS PRATIQUES | Pour visiter l’île de Siargao

Où dormir sur l’île de Siargao ? Une jolie auberge babacool au bord de l’eau à 2 pas de Cloud 9 : la Chillout Siargao. De 30 euros à 65 euros la chambre. Ou un très bel hôtel luxueux au bord de l’eau avec piscine à débordement à Général Luna : le Island Cabana Resort. De 130 à 250 euros.

Où manger sur l’île de Siargao ? Dîner dans un cadre insulaire sous des cabanes au restaurant de l’hôtel Kawayan Siargao Resort. Une bonne table pour manger des fruits de mer près de Général Luna : Le Rumbar. Réserve à l’avance ou viens tôt car c’est bien prisé et long à servir.

Quand partir sur l’île de Siargao ? Favorable : juin / Moyen : avril à mai et juillet à octobre / Défavorable : novembre à mars

Isla Cabana Resort - île de Siargao Voyage Philippines Isla Cabana Resort - île de Siargao Isla Cabana Resort - île de Siargao

Un vol plein d’aventure vers l’île de Siargao

Pour rejoindre l’ île de Siargao depuis Cebu, il faut prendre un avion à hélices de la compagnie Cebu Pacifique. Un vol qui te fait partir à l’aventure ! Peu de sièges, des chapeaux de paille et des passagers en maillot de bain. On sent les belles plages arriver. Pendant le vol on survole des îles magnifiques et des plages aux eaux turquoises. L’arrivée à l’aéroport est intimiste. On se croirait presque seuls arrivés sur l’ île de Siargao. Une petite maison sert de terminal. Dépaysement assuré !

Dans la navette qui nous emmène à l’hôtel on remarque qu’il y a très peu de trafic sur l’île. Surtout des scooters et des motos. La majorité de l’île est composée de mangroves avec des plaines humides dans l’intérieur. Sur son littoral ce sont des plages paradisiaques de sable blanc et des lagons naturels. Un décor de carte postale ! Les maisons sont majoritairement en taule et peu solides et les hôtels se font rares. Bref l’ île de Siargao est encore protégée du tourisme de masse et c’est exactement ce que l’on recherche.

Shop - île de Siargao Mangrove - île de Siargao

La vie insulaire et calme de l’ île de Siargao  

On se dirige vers General Luna, une ville à l’est de l’île pas loin de Cloud 9, un spot de surf. Ici, les habitants vivent de la pêche, des plantations et du tourisme avec les surfeurs. Les locaux sont très respectueux de l’environnement. On y distingue une vie en osmose avec la nature qui plait beaucoup aux occidentaux qui viennent s’y installer. Et qui nous convient parfaitement aussi.

Sur l’île de Siargao, on a fait la rencontre d’un français qui vit à General Luna depuis 2 ans. Il vend des produits artisanaux en cuir. Pour lui c’est le paradis. Et « tous les européens qui viennent visiter l’île ne veulent plus en repartir et prolongent leur séjour », nous dit-il. On veut bien le croire. Seulement 3 jours passés et l’île de Siargao nous habite déjà. Un sentiment de plénitude se ressent. Ce calme, cette relation avec la nature, la gentillesse des philippins… Un vrai bonheur !

Cloud 9 - île de SiargaoCloud 9 - île de Siargao

Une visite de l’île en moto

Pour visiter les alentours de l’île rien de mieux que de louer une moto. Très pratique pour se balader dans l’île et transporter sa planche de surf facilement avec un « porte surf » ajusté. La demi-journée coûte 9,50 euros. Pour l’essence tu trouveras des bouteilles de coca en verre partout aux bords des routes. Un récipient original et bien pratique. Une bouteille de 1L coûte 35 à 50 pesos soit moins d’1 euro et te sert pour la journée. Ensuite à toi les longues routes bordées de palmiers pour parcourir cette superbe île. Tu trouveras plusieurs mangroves. Un ensemble de marais avec de l’eau peu profonde et une grande variété de faunes et de flores. Dans certains cas tu pourras louer des Paddles et te promener dans ces marais naturels. Fais attention aux animaux et moustiques tout de même !

Moto - île de Siargao Voyage PhilippinesRuelle General Luna - île de SiargaoPlage - île de Siargao Plage - île de SiargaoPlage - île de SiargaoRoute General Luna - île de Siargao

Magpunpungko Rock Pools ou de superbes piscines naturelles

Voici un bel endroit naturel à visiter. On a adoré ! C’est à El Pilar au nord de General Luna. Ces bassins se créent quand la mer se retire et forme des piscines naturelles creusées dans la roche. Les poissons y sont nombreux et profitent des coraux pour se nourrir. De magnifiques couleurs !

L’entrée coûte 1 euro. On a pu s’y baigner et même trouver un concombre des mers. Une sorte de serpent en forme de concombre qui étire son corps pour se nourrir. Pas très beau voire répugnant. Un bel endroit où on vient se baigner et profiter des cavités naturelles de la plage. Fais attention quand la mer remonte car tu pourrais te retrouver coincé. Regarde bien les marées en amont.

El Pilar - île de SiargaoMagpunpungko Rock Pools - île de Siargao

Le célèbre Cloud 9 de l’île de Siargao

L’île est peu connue mais surtout réputée au niveau international pour ses spots de surf. Elle accueille chaque année la Siargao surfing cup competition. Le spot Cloud 9 est LA Mecque des surfeurs venant du monde entier pour surfer ce rouleau. Une vague de 10 mètres les jours houleux. Bon de notre côté, on a testé les petites vagues sur son côté gauche car on n’est pas encore des maîtres dans l’art. D’ailleurs quand tu es sur ta planche et que tu regardes autour de toi, avec un coucher de soleil qui tombe sur cet horizon, l’image est juste sublime.

Cloud 9 - île de Siargao Cloud 9 - île de Siargao Hostal Cloud 9 - île de Siargao Maison Cloud 9 - île de Siargao Cloud 9 - île de SiargaoCloud 9 - île de SiargaoCloud 9 - île de SiargaoCloud 9 - île de SiargaoCloud 9 - île de Siargao

La grotte naturelle où jouer aux explorateurs

Sur la route du Sud vers Dapa, au milieu de la jungle, se trouve la grotte de Tayangban Cave Pool.

Des cabanes de bambou ont été installées pour permettre d’accueillir les visiteurs. En contre bas apparaît un énorme trou dans la terre rempli d’une eau bleu azur. La cavité creusée naturellement recueille les eaux de pluie et permet de se baigner avec une profondeur de 5 mètres. Parfait pour plonger et sauter avec une corde ! Autant te dire qu’on s’est amusés.

On a pu visiter sa grotte avec les guides de Tayangban Cave Pool, le lieu a été découvert il y a moins d’un an. Un long chemin d’1 heure à moitié dans noir voire complètement dans l’eau. Et avec des chauves-souris comme compagnons. Une belle et aventureuse expérience !la grotte de Tayangban Cave Pool - Ile de Siargao

L’Hopping Island ou le Paradis

L’île de Siargao se suffit à elle-même, tu l’as bien vu. Mais quand on nous propose d’aller visiter d’autres îles paradisiaques, on saute sur l’occasion. Un bon moyen de découvrir encore la région ! Un bateau depuis l’hôtel nous emmène pour 1 000 pesos la journée vers 3 îles au large : Naked Island, Guyam Island et Daqo Island. 3 îles bien différentes qui ont toutes la particularité d’avoir ce sable blanc et une eau turquoise. On t’en parle davantage ici car elles méritent plus de temps et de détails.

Hotel Isla Cabana - Ile de Siagao

L’île de Siargao est une pépite naturelle encore brute. Si l’on souhaite garder cette beauté intacte, il vaut mieux en garder ses secrets et dévoiler au compte-goutte ses richesses. Une vie en harmonie avec la nature que certains viennent chercher depuis bien loin. Une vie paisible au soleil que l’on a adoré et que l’on retrouvera un jour c’est sûr. Le sourire et la gentillesse de ses habitants nous a touchés.

Une île à l’écart du monde où la précipitation et le stress sont des termes inconnus. Un havre de paix où seul réside le plaisir de vivre. Un vrai éden sous les tropiques. Mais chut n’en disons pas plus. 🙈🙉🙊

Bon voyage 😉

A&L

27 comments

  1. Ouahhhh le rêve !!!! Je me suis fixée comme objectif d’aller dans une destination chaude l’année prochaine, vous venez juste de ralonger encore un peu ma liste de choix! cela dit sa à l’air assez long pour s’y rendre depuis la France…(le paradis se merite!). Je ne savais pas du tout que les philipines etaient aussi paradisiaques!!

  2. Bonjour,
    Très sympa votre article! Nous avons pris nos billets pour les Philippines pour un séjour en mai, et maintenant le plus « difficile » : le choix des îles!
    Nous souhaitons des lieux comme celui ci, nature et peu touristique. Siargo pourrait parfaitement nous correspondre, cependant il est vrai que l’île est réputé pour le surf, que nous ne pratiquons pas spécialement!
    Je suppose que cela dépend de la période, mais il y a t-il en général toujours beaucoup de vagues? Sur toutes les plages?
    Merci par avance, et bonne continuation

    1. Bonjour Lucie. C’est top que vous ayez pris vos billets pour là bas ! Vous allez adorer. Plus qu’à choisir c’est sûr mais le choix sera toujours bon. Vous partez combien de temps ? En couple ? Siargao est surtout réputée pour le surf c’est vrai mais sans en faire on peut très bien profiter de l’île différemment sans soucis. Les vagues ne sont sinon pas énormes sur le reste de l’île donc très pratique pour se baigner facilement. Tu as des grottes d’eau, des lagunes où se baigner, de très belles plages et le tour des îles en bateaux autour de Siargao avec Naked Island, Guyam Island et Daco Island. L’île de Mactan en dessous de Cebu est aussi très belle à voir avec le sanctuaire marin de Nalusuan où voir de beaux fonds marins, déjeuner local dans le restaurant et vous pouvez prendre des cocos frâiches sur la belle plage calme de l’autre côté de l’île. Sur l’ile de Palawan à l’ouest vous pouvez voir le joli village del Nido, que l’on a pas vu mais de nombreux blogueurs que l’on connait y sont allés et c’est superbe. Ou encore l’ile de Coron avec des lagunes et des lacs splendides et des plages paradisiaques. Vous ne pourrez pas vraiment vous tromper car presque tout est magnifique. Sinon les cultures en terrasse du village de Banaud et Batad sur l’ile de Luzon au Nord sont un merveilleux éden classé au patrimoine mondial de l’Unesco. N’hésite pas à nous parler par mail si tu souhaites plus d’informations sur contact@buenosviajes.net. C’était jusqu’à aujourd’hui notre plus beau voyage les philippines… On ne pensait pas que c’était si beau avant de le voir réellement. A bientôt et tenez nous au courant ! Vous verrez surement des choses qu’on ne connait pas 😉 Alex

  3. Comment avez-vous pu trouver cette destination miracle sur une carte…? Et comment avez-vous fait pour supporter le retour à Paris…? J’admire la zenitude qu’il a dû vous falloir..,! Textes alléchants assortis de photos magnifiques, ma préférence allant à celle de l’étal de marchand avec toutes ses couleurs.
    Continuez à suivre le vent qui vous porte.

    1. Par un coup de chance ! 😀
      Le retour a effectivement été très compliqué, et aujourd’hui ça l’est encore.
      Merci pour ce beau commentaire Richard. Dans cette île, on a ressenti un véritable sentiment de sérénité. De bons fruits et de superbes couleurs. Juste Parfait ! 🙂 On espère te voir bientôt. 😉

  4. euh j ai trop envie de partir la
    c est marrant il y a encore 1 an je ne savais pas que les Philippines était un lieu si intéressant
    je n y aurais jamais pensé comme lieu de vacances
    merci pour le partage

  5. Encore un article rempli de soleil qui nous fait voyager rien qu’en lisant ces quelques lignes!! Continuez de nous donner envie de découvrir de nouvelles choses comme vous le faite, c’est juste magique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

456 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Épinglez
+1