Ile de Paques : Tout ce que tu dois savoir pour une bonne découverte

Ahu Tongariki - ile de Paques

Tu as déjà entendu parler des statues qui marchent ? Curieux non ? Perdue dans l’océan Pacifique, on débarque sur l’ ile de Paques ou plus exactement à 3700 km des côtes chiliennes et 4 200 km de Tahiti. Loin de tout ! L’île fait partie des destinations incontournables. Les moaïs de l’ ile de Paques ne cessent de fasciner et font rêver de nombreux voyageurs, dont nous. En raison du mystère tournant autour de ces géants de pierre faisant jusqu’à 18m et pesant 200 tonnes. Le rôle et les méthodes de transport des célèbres statues moaïs restent encore une énigme et c’est ça qui nous excite en venant sur cette île.

Rano Raraku - ile de PaquesDos à la mer, ces messieurs de pierre refusent de livrer leurs secrets. Quelques pistes sont en permanence trouvées mais sont vite remises en cause. Représentations d’ancêtres victorieux ? Déesses ou Dieux ? Tribus ? On ne sait pas trop. Isolée du monde, l’ ile de Paques ou Hanga Roa est habitée par les Rapa Nui. Un peuple aussi mystérieux que son île. Avec ses airs polynésiens, l’île possède de nombreux atouts naturels : plages, volcans, grottes et activités outdoor. Cette île n’est pas seulement une terre vide où règne ces visages de pierre !

INFOS PRATIQUES | Pour visiter l’Ile de Paque

Où manger sur l’ ile de Paques ? Étant loin de tout, les superettes sont plutôt chères. Et les restaurants aussi. Voyager à l’ ile de Paques demande un certain budget, à savoir 30% de plus que sur le continent chilien. Sinon, on te conseille le Te Moana, proche du cimetière. Une cuisine d’inspiration française, polynésienne et chilienne. Parfait pour manger du poisson. Compte entre 15€ et 20€ le plat principal ! Cadre bien sympa, face à la mer et une déco tout en bois au style surfer.

Où dormir sur l’ ile de Paques ? Une jolie chambre d’hôte tenue par des français : Tita et Lionel. Venus nous accueillir à l’aéroport avec des colliers de fleurs. Tita est pascuanne mais a grandi en France. Si tu n’es pas à l’aise en espagnol, ils seront ravis de pouvoir te donner des explications et d’organiser des visites en français. Bien placée à 5 minutes de la mer et à 10 minutes du centre-ville. Tout le confort y est et le petit-dej est bon et copieux. Compte 60 euros pour deux la nuit plus le petit-dej.

Timing et quand partir sur l’ ile de Paques ? Le climat est favorable toute l’année bien qu’il pleuve plus en Juin, Septembre et Novembre. Le temps change vite ici. On est restés 5 jours sur place mais 4 jours suffis pour bien visiter l’île.

Comment se rendre sur l’ ile de Paques ? Compte un peu plus de 5 heures de vol depuis Santiago avec LAN pour 300 euros A/R.

Pars à la découverte des « moaïs » de l’ ile de Paques

Logés à côté du site d’Ahu Tahai-Ko Te Riku, on décide d’aller y admirer le coucher de soleil. Une maison de pierres apparait avec des sites cérémoniels aux alentours. Quelques Moaïs remplissent le tableau et une chèvre ajoute une part vivante à l’instant. Le spot est bien connu des locaux pour admirer le coucher de soleil donc forcément on n’est pas tout seuls!

Ahu Tahai - ile de PaquesAhu Tahai - ile de Paques Ahu Tahai - ile de Paques Ahu Tahai - ile de PaquesAhu Tahai - ile de Paques Maison Ahu Tahai - ile de Paques Ahu Tahai - ile de Paques

Beaucoup d’agences proposent des circuits à faire seul ou encadré selon tes envies. Notre hôte nous propose de faire le tour de l’ ile de Paques avec lui pour 50 euros par personne, transport en voiture et repas compris. Ce n’est pas donné mais on accepte car son programme nous plait bien.

Rano Raraku - ile de PaquesRano Raraku - ile de PaquesPour éviter la foule, on fait le tour de l’ ile de Paques à contre sens des agences. On est donc seuls au monde sur de nombreux sites, ce qui rend les lieux encore plus spectaculaires. Pendant la visite, c’était un véritable guide ! Pas mal d’anecdotes, d’énigmes non résolues et des croyances du peuple Rapa Nui. Croustillant.

Le lendemain, direction la visite de Rano Raraku. « L’usine » ou le centre de production des Moaïs. C’est la carrière d’où proviennent 95% des Moaïs de l’ ile de Paques. Tu y trouveras quasiment 400 Moaïs étalés à même le sol. Le temps semble s’être arrêté ici. Comme si, du jour au lendemain tout s’était stoppé. Certaines statues sont terminées, d’autres en cours de construction et certaines sont habillées d’un visage. Tout est figé. Creusé dans la pierre. À l’arrêt. Une atmosphère froide et mystérieuse qui s’ajoute à l’histoire de ces pierres vieilles de plusieurs centaines d’années. Humm des frissons !

Rano Raraku - ile de Paques Rano Raraku - ile de Paques Rano Raraku - ile de Paques Rano Raraku - ile de Paques Rano Raraku - ile de Paques Rano Raraku - ile de Paques Rano Raraku - ile de Paques Rano Raraku - ile de PaquesRano Raraku - ile de Paques

Après avoir repris la voiture pour quelques minutes, nous voilà dans le célèbre Ahu Tongariki. Devant 15 statues plus ou moins bien gardées par le temps. Un lieu parfait pour observer  le coucher du soleil. Encore un !

Ahu Tongariki - ile de paques Ahu Tongariki - ile de paques Ahu Tongariki - ile de paquesAhu Tongariki - ile de paques

Avant de déjeuner, Lionel nous fait visiter Anakena. Un site avec des moais en très bon état. Sa plage aux airs polynésiens nous a bien plus. La seule vraie plage paradisiaque de l’ ile de Paques. Eaux turquoises, plage de sable, palmiers à gogo ! Contraste avec le reste de l’île. Le genre de plage sauvage qui donne juste envie de rester la journée allongés dans l’eau.

Anakena - ile de paques Anakena - ile de paques Anakena - ile de paques Anakena - ile de paques Anakena - ile de paques Anakena - ile de paques

On te laisse découvrir de nombreux autres sites en photos. La moitié des Moaïs sont encore couchés, la tête dans la terre en train de s’abimer, partout sur l’île. Un vrai gâchis.. Le gouvernement chilien n’y prête pas attention. Seuls des investisseurs étrangers tombent amoureux de l’île et décident de restaurer peu à peu les sites. Merci aux mécénats qui aident à la préservation de ces merveilles classées au Patrimoine de l’Unesco!

L' ile de paquesL' ile de paquesL' ile de paquesL' ile de paques L' ile de paquesL' ile de paques

Explore le cratère de Rano Kau et Orongo

Sur le chemin, tu trouveras une jolie grotte à visiter à droite, juste à la sortie du village.

Grotte - ile de paques Grotte - ile de paques

Orongo

Le village d’Orongo se situe au Sud-ouest de l’ ile de Paques. Le village est fait de plusieurs vestiges d’une cinquantaine de maisons de fines dalles de pierre superposées.

Tu y découvriras l’histoire des habitants de l’ile de Paques. Situé au bord d’une falaise, lorsque le ciel est dégagé, le lieu est spectaculaire avec une belle vue sur les îlots Motu Kau Kau, Motu Iti et Motu Nui, des sanctuaires aux oiseaux.

Motu Kau Kau, Motu Iti et Motu Nui - ile de paques

Le culte de L’homme Oiseau

Instant culture ! Longtemps, la civilisation Rapa Nui se divisait en 4 clans (ou familles). Chaque clan souhaitait prendre le contrôle de l’ ile de Paques, ce qui donna lieu à bon nombre de guerres. Afin de palier à cela, ils décidèrent de créer une cérémonie nommée « L’Homme Oiseau ». Il s’agissait d’un concours dont le but était de recueillir le premier œuf de Manutara de la saison, un oiseau migrateur. Chaque clan envoyait un de ses hommes participer à la compétition. Les participants nageaient 2 km jusqu’à Matu Nui, dans des eaux dangereuses car infestées de requins. Une fois sur l’îlot, ils attendaient des semaines afin d’y découvrir le premier œuf du printemps. Pour enfin retraverser la mer à la nage, avec leur œuf ! Une fois arriver sur la terre ferme, ce n’était que le début de la compétition : les athlètes devaient escalader la falaise pour arriver au site d’Orongo.

Le gagnant, où l’homme représenté par le gagnant, obtenait alors le titre d’homme-oiseau et dirigeait l’ ile de Paques. Erigé à l’état de demi-dieu, on le disait envoyé par Make Make, la divinité suprême des Rapa Nui. L’homme-oiseau devenait pour une année, l’interlocuteur entre les dieux et les hommes. Une tradition ancestrale qui a perduré jusqu’à il n’y a pas si longtemps que ça.

Volcan Rano Kau

Juste avant Orongo, tu tomberas nez à nez devant Rano Kau. Un volcan inactif avec un diamètre de 1,6 km. Son cratère est maintenant une belle lagune d’eaux vertes où la végétation se répand par minis lacs. Des mousses vertes apparaissent partout sur le volcan d’où cette couleur si particulière. Tu peux aussi voir des pétroglyphes de loin, des dessins taillés dans la pierre, car elles sont situées sur un bout de falaise qui menace de tomber. Attention, « un vent à décorner les boeufs » ici !

Rano Kau - ile de paques Rano Kau - ile de paques

Balade-toi dans la ruelle principale du village

Hanga Roa est un tout petit village d’environ 3 800 habitants. Aujourd’hui, seulement une trentaine de Rapa Nui de souche sont présents sur l’île. Une rue principale traverse cette charmante cité insulaire. Bars atypiques, marchés artisanaux.. On se plait à marcher dans le centre-ville. On craque pour une jolie sculpture de moaï en bois. En bonus, on nous offre un collier de coquillages.

Tu trouveras aussi une jolie église et un tout petit port de pêche situé juste en face d’un stade inauguré par Pelé, le grand monsieur du foot brésilien. L’ironie du sort, c’est que même si t’es sur une île, il n’y a pas beaucoup de plages où tu pourras te baigner. La plage centrale du village est réservée aux surfeurs et pour les baigneurs ce sera juste une mini crique à côté du port.

Pour préserver leur terre et leur patrimoine, seuls les Rapa Nui ont le droit d’être propriétaires sur l’ ile de Paques. Bien souvent des terres héritées, et chaque grande famille de l’île se partage un vaste espace où sont bâtis leurs maisons. En plus, chaque tribu a également une parcelle de terrain partout sur l’île où ils se retrouvent chaque dimanche proche des sanctuaires. L’équivalent d’une propriété secondaire… à moins de 5 km de leur maison !

ile de Paques ile de Paques ile de Paques ile de Paques

Prends de la hauteur avec un cheval

Malgré sa petite taille, l’ ile de Paques offre beaucoup d’activités outdoor. Le site est parfait pour les amateurs de sport et les amoureux de la nature. Randonnées à pied, à vélo ou à cheval, cours de surf..

De notre côté c’était randonnée à cheval direction le Volcan Poike où l’on passe au milieu de différentes propriétés de Rapa Nui. Une vie calme, rythmée par le pas lent du cheval.

Volcan Poike - ile de Paques Volcan Poike - ile de Paques

L’ ile de Paques est souvent décriée pour son coût élevé et son sol vierge à la suite d’une déforestation et donc peu intéressante. En réalité, l’île est envoûtante. Elle cache un trésor inestimable d’une ethnie ancestrale protégée. La culture Rapa Nui de l’ ile de Paques fait couler beaucoup d’encre. Son mystère est encore enfoui et participe à son rayonnement. On a rencontré des habitants extrêmement fiers de leur île  et prêts à défendre leur terre coûte que coûte. Loin de la main mise de la Région de Valparaiso. Une vision différente de la vie et de la société dont on pourrait tirer des idées. Avant de partir, on a assisté à un spectacle de danse traditionnelle accompagnée d’un repas local cuit sous terre. Ils avaient leurs vêtements traditionnels et jouaient de la musique typique de l’île. Un bon moment et un joli souvenir de Polynésie.

Bon voyage 😉

A&L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

391 Partages
Partagez387
Tweetez
Partagez2
Enregistrer
+12

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience de navigation sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies Plus d’informations

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience de navigation sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies

Fermer